Greffe cheveux en Tunisie

La greffe de cheveux est une opération très pratiquée en Tunisie. Plusieurs touristes médicaux affluent vers le pays pour se faire implanter de nouveaux cheveux.

Qu’est-ce qu’une greffe de cheveux ?

Une greffe de cheveux en Tunisie est une procédure au cours de laquelle de petits groupes de cheveux ou “unités folliculaires” sont prélevés sur la zone donneuse (la frange de cheveux autour de votre tête) dans une bande, et insérés dans la zone receveuse (la zone chauve de votre tête). Ce sont des unités naturelles qui, si elles sont bien transplantées, reproduiront cette croissance naturelle dans la zone réceptrice du cuir chevelu.

En d’autres termes, il n’y aura pas de touffes ou de rangées de cheveux disgracieuses comme c’était le cas avec les anciennes techniques. Ces greffons sont très petits et peuvent être insérés dans de minuscules zones réceptrices du cuir chevelu.

Il s’agit d’une procédure peu invasive avec une courte période de récupération et peu de complications. Cependant, elle nécessite une grande expérience et des compétences de la part du chirurgien, qui ne s’acquièrent qu’après des années de pratique.

La différence avec l’extraction d’unités folliculaires (FUE) est que la FUT consiste à retirer une bande d’unités folliculaires par dissection microscopique, alors que la FUE consiste à retirer les unités folliculaires directement du site donneur.

Qu’est-ce qu’une unité folliculaire ?

Nos cheveux poussent en petits groupes, entre 1 et 4 cheveux par groupe. Ces groupes sont constitués du cheveu lui-même et du follicule : une structure en forme de sac située sous le cuir chevelu qui produit et nourrit les nouveaux cheveux. Certains groupes ou unités sont constitués d’un seul cheveu, mais la plupart contiennent deux ou trois cheveux.

Une personne ayant des cheveux plus épais aura des unités folliculaires de quatre cheveux. Il s’agit de petites unités indépendantes qui peuvent être endommagées lors d’une intervention chirurgicale, ce qui peut entraîner une mauvaise croissance des cheveux. Il est donc important de les retirer avec précaution.

Cela signifie une procédure longue et intensive mais les effets en valent généralement la peine !

Avant les greffes de cheveux folliculaires, les chirurgiens utilisaient souvent une méthode consistant à prélever de grandes quantités de cheveux, généralement par groupes de 3 à 8 cheveux. L’un des problèmes de cette méthode est que les unités folliculaires pouvaient être endommagées ou brisées, ce qui affectait alors la croissance des cheveux.

Mais ce n’est pas un problème avec la transplantation capillaire folliculaire qui permet aux unités implantées de rester les mêmes que lorsqu’elles étaient dans la zone donneuse.

La greffe de cheveux en Tunisie

Il s’agit de placer les unités folliculaires de la manière suivante :

  • Place des unités de cheveux simples à l’avant de votre ligne de cheveux.
  • Place 2 unités de cheveux derrière la ligne des cheveux
  • Placez 3 unités de cheveux derrière les 2 unités de cheveux
  • Puis 4 unités de cheveux derrière les 3 unités de cheveux.

Cela permet d’obtenir une apparence naturelle et une densité de cheveux adéquate, sans risque de “bouchon”. Ce phénomène se produit lorsque des groupes de cheveux sont disposés en rangées ou en touffes qui ressemblent souvent aux cheveux d’une poupée d’enfant.

Vous aurez une première consultation avec le chirurgien pour discuter de tous les aspects de l’intervention. Il s’agit d’une discussion franche et honnête sur ce à quoi vous pouvez vous attendre et sur la probabilité que cela réponde à vos attentes. Si vous êtes satisfait de cette rencontre, vous pourrez alors convenir d’une date pour votre intervention. Votre chirurgien vous donnera un ensemble d’instructions “préopératoires” à suivre, notamment l’arrêt du tabac (si vous êtes fumeur), l’arrêt de tout médicament tel que l’aspirine et les anti-inflammatoires et le massage du cuir chevelu.

Pour plus d’informations à ce sujet, consultez notre section consacrée à la préparation de votre opération de greffe de cheveux en Tunisie.

L’opération elle-même est réalisée sous anesthésie locale. Les poils de la zone où les unités seront retirées seront coupés pour faciliter l’accès.

Le chirurgien injectera ensuite un anesthésique local dans la zone donneuse de votre cuir chevelu, ce qui engourdira la zone. Il va ensuite retirer ou extraire ces cheveux un par un. Cette opération est réalisée selon un schéma particulier, appelé “étalement”, de sorte qu’il est difficile de savoir quels cheveux ont été prélevés.

Votre chirurgien utilisera un microscope pour éviter tout risque d’endommager les follicules pileux. Ces unités sont prélevées en bandes pour être micro-dissectionnées (sous microscope) avant l’implantation. La bandelette est prélevée au centre de la zone donneuse, ce qui lui permet d’obtenir une grande quantité pour la transplantation.

Il ou elle injectera ensuite un anesthésiant dans la zone receveuse (zone chauve de votre cuir chevelu) et utilisera une “micro-aiguilles” spécialement conçue pour insérer les unités folliculaires dans le cuir chevelu. Ces poils pousseront ensuite comme d’habitude.

Un maximum de 4 000 cheveux peut être transplanté en une seule séance.

Le chirurgien utilise des agrafes ou des points de suture pour fermer l’incision pratiquée dans la zone du donneur.

Plusieurs séances peuvent être nécessaires pour obtenir le résultat souhaité, en fonction du type de perte de cheveux et du degré de couverture souhaité.

D’autre part, vous pouvez avoir de la chance et obtenir le résultat souhaité en une seule séance.

Une fois l’anesthésie terminée, vous pouvez ressentir une certaine douleur, un gonflement et une gêne. Prenez des analgésiques si nécessaire.

Vous aurez reçu un ensemble d’instructions “postopératoires” comprenant des conseils sur l’entretien de la zone traitée, le lavage des cheveux et la repousse des cheveux.

Quels sont les risques/effets secondaires de la procédure FUT ?

Toute intervention chirurgicale comporte une part de risque, et la transplantation de cheveux ne fait pas exception.

Cette chirurgie est très réussie et sûre, mais des problèmes peuvent survenir car il est difficile de prévoir comment elle fonctionnera pour chaque patient.

Après tout, nous sommes tous des individus et nous réagissons aux choses de manière différente.

En général, la plupart des gens acceptent très bien les greffes, mais des choses peuvent se produire, quelle que soit l’expérience du chirurgien, et il est bon d’en être conscient.

Ce sont généralement de petites choses qui ne vont pas et qui peuvent être réglées sans que cela ait un impact sur le résultat final. Vous pouvez donc toujours obtenir la chevelure dont vous avez toujours rêvé.

Mais il est préférable de connaître ces éléments à l’avance afin d’être conscient de ce qui peut mal tourner.

Les complications/risques possibles sont les suivants :

  • Croissance faible ou lente des cheveux : peut être due à des lésions des follicules.
  • Infection : elle est extrêmement rare car des antibiotiques sont prescrits avant et après l’opération.
  • Cicatrices visibles : le chirurgien essaiera de placer l’incision dans une partie appropriée de la zone donneuse afin qu’elle soit difficile à voir.
  • Mauvaise cicatrisation : la génétique peut jouer un rôle dans ce domaine et certaines personnes guérissent plus rapidement que d’autres.
  • Modification de la pigmentation de la peau : il existe un risque d’hyperpigmentation (assombrissement) de la peau, bien que cela soit très rare.
‍👩‍⚕ Obtenir un devis gratuit ➡️